Décider

Les fraudeurs et les empoisonneurs...

De nombreux scandales agro-alimentaires apparus ces dernières années, ont illustré les pratiques douteuses et opaques d'industriels et les failles et conflits d'intérêts au sein du système européen et français de régulation sanitaires.

A quoi servent les OGM?

Revue des arguments des pro-OGM, de leurs limites, et des alternatives viables, saines et respectueuses de l'environnement.

Le grand enjeux de la semence

Si en France on ne peut toujours pas breveter un organisme vivant, on peut cependant être propriétaire d’une variété végétale. On oblige ainsi les paysans qui les cultivent à racheter les semences qu’ils utilisent chaque année. Ce faisant, les semenciers entendent contrôler toute la chaîne de production agricole.

Polémique sur les OGM

En septembre 2012 des rats déformés de tumeurs font les gros titres de la presse. A l'origine de ces photos, une étude menée pendant deux ans par le Professeur Gilles-Éric Séralini consistant à alimenter ces rats de maïs transgénique. Au-delà du débat sur la toxicité des OGM, c'est toutes les lacunes et la bienveillance envers les géants de l'agro-industrie du système d'évaluation des conséquences sanitaires des produits mis sur le marché qui est apparu au grand jour.

Les politiques agricoles en France depuis 1950

Au sortir de la seconde guerre mondiale, le rapport Rueff-Armand plante les objectifs de la politique agricole française : concentration et spécialisation des exploitations agricoles, augmentation des surfaces cultivées, mécanisation et recours aux nouvelles technologies de l’époque, notamment la chimie, pour augmenter le rendement, et libéralisation du marché des denrées agricoles. Ces politiques ont eu pour conséquences la diminution drastique du nombre d’emplois dans le secteur agricole, la diminution du niveau de vie des paysans, l’endettement des structures agricoles, la détérioration de l’environnement, la disparition de la biodiversité et l’augmentation de la vulnérabilité des plantes et espèces cultivées, l’érosion des sols et la pollution des eaux.