Participer

Le retour à la Terre

En France, le phénomène de désertification des campagnes s’est produit depuis 1950 et se poursuit de nos jours. Les fermes familiales employant beaucoup de main-d’œuvre ont été remplacées par des exploitations agro-industrielles à faible intensité de main-d’œuvre. Ces fermes sont toujours plus spécialisées et nous importons toujours plus de denrées alimentaires.
Pour atteindre une sécurité alimentaire respectueuse de l’environnement, il nous faudra réapprendre des savoirs perdus ou détruits par le mythe du progrès. Mais surtout, et cela sera le défi le plus ambitieux, il nous faudra revaloriser le secteur agricole, le rendre attractif pour les travailleurs.

 

Pour une recherche au service de l'homme, acceptée par les citoyens

Répondre aux besoins des hommes et résoudre tous les maux de la société sont autant d’objectifs qu’assument de façon pour le moins curieuse nombre de responsables scientifiques, appuyés en cela par les responsables politiques. Pourtant la science ne peut pas tout –contrairement à ce que l’on voudrait nous faire croire- et son financement est réparti de manière inéquitable sans aucun contrôle démocratique.

Recherche, innovation technique et transmission des connaissances

Pour de nombreuses firmes de l’agro-industrie, l’objectif de la recherche qu’elles développent est de contrôler les marchés de l’agriculture, à tous les niveaux par l’intermédiaire de brevets sur des techniques, des substances ou des modifications apportées à la plante. Pour l’agriculture biologique en revanche, la diffusion des savoirs et la socialisation des techniques sont une nécessité historique face aux dérives de l’agriculture productiviste. La science est un moyen, qui doit se mettre au service de l’humanité et de la nature.

La finance solidaire

La finance solidaire s’inscrit en opposition totale aux pratiques du système bancaire international. Elle permet de placer son argent sans le perdre ni s’enrichir à partir du travail d’autres acteurs, et ainsi de respecter la valeur du travail, l’homme et l’environnement.